mercredi 8 juillet 2020

8 mars 2019-8 juillet 2020, femmes je continue à  penser à vous chaque mois et à vous peindre.


Camille Claudel et Séraphine de Senlis, deux femmes artistes, l'une sculpta sa vie, l'autre la peignit.

On n'en sait que trop peu sur les femmes artistes. Si peu de traces, durant des siècles elles n'ont pas  pu fréquenté les ateliers et les écoles d'art ni avoir accès librement à la formation si bien que personne n'a pas documenté leur vie et leur travail faute d'archives publiques. Souvent dans l'ombre d'un homme qui prit la première place, sinon leur place.

Pour Camille, sans Le maître, Auguste (Rodin), il est si difficile de vivre.
Pour Séraphine, avec l'argent si soudainement possédé grâce à Wilhem (Udhe), Le mécène, il est si difficile de survivre.
Deux génies deux tragédies dans un monde où la liberté des femmes est toujours à conquérir, chèrement payée. Jusqu'à la folie orchestrée par les hommes.

d'après un bronze, comme un autoportrait de Camille Claudel, huile sur carton toilé par Véronique Moisset

d'après L'automne de Séraphine de Senlis, une huile sur carton toilé par Véronique Moisset où je dissimule un petit portrait de Séraphine.

Et sur carnet, mes recherches à l'aquarelle et à l'encre:




vendredi 26 juin 2020

Rendez-vous aux jardins pour les derniers cours avant la dispersion estivale. Une année qui se termine sous les arbres!



 




dimanche 14 juin 2020

Marie Laurencin a inspiré les récents ateliers peinture et aquarelle. Géniale Marie!

Par Véronique



Par Hélène
Par Sandrine
Par Janine
Par Hélène

Par Edwige
Par Alexandra

Par Catherine
Par Elisabeth
Par Anne
Par Elisabeth
Par Véronique

Libre interprétation par Elisabeth





jeudi 11 juin 2020

Marguerite et Gabrielle, duo du 8 juin, sur mes toiles aussi. Comme une histoire de femmes. Encore


Coco Chanel habille les femmes!
collages et encres sur toile par Véronique Moisset
Au dos, pour raconter.

Marguerite Duras à sa table d'écriture,
collages et encres sur toile par Véronique Moisset

Collages au dos pour l'histoire


lundi 8 juin 2020


8 mars 2020-8 juin 2020: 
sur mes carnets d'atelier, femmes je ne vous oublie pas.

Mes lectures de confinement et ma machine à coudre de dé confinement m'ont portée vers deux femmes passionnantes et troublantes, résilientes solitaires que rien ne destinait à leur ascension et à leur aura.






lundi 1 juin 2020


Pompéjac dimanche:
Je décroche "Mes femmes du 8" confinées depuis le 15 mars 
au" Cercle dou Péis" qui les avait accueillies.
 Souvenir ému de ce beau moment de vernissage autour de mes ami.e.s et de vous qui êtes venu.e.s écouter l'histoire de mes 24 portraits de femmes.









 
 Bon vent au quatre d'entre elles qui ont été choisies pour entrer dans un maison, un appartement, une chambre...!
 Les autres sont visibles et en vente, un peu serrées sur les murs de mon atelier.
 Et je continue à travailler jusqu'au 8 mars prochain.

lundi 25 mai 2020


En extérieur cette semaine, avec mon vélo, entre atelier et restauration à domicile de l'horloge comtoise restée en suspend durant le confinement.


Mon atelier est donc partiellement fermé. N'hésitez pas à me téléphoner ou m'envoyer un message si vous trouvez les volets clos.